WO=MEN s’engage sur la voie du “GO FOR 5♀ / 5♂”

Sur cette page:

    La loi ne suffit pas pour réaliser une vraie égalité des chances et un environnement de travail favorable aux femmes. C’est surtout sur les lieux de travail que les choses se réalisent.

    Il n’y a pas que les femmes dont le combat syndical a besoin. Les hommes doivent, eux aussi, souscrire à cette vision afin de défendre les besoins et les intérêts des femmes sur et en dehors du lieu de travail et de lutter contre la discrimination de fait entre les hommes et les femmes.   

    La CGSLB défend les intérêts de plus de 295 000 travailleurs et assurés sociaux, hommes et femmes.

    Surtout pour les femmes, le Syndicat libéral est un allié dans l’obtention de l’égalité de traitement à laquelle elles ont droit.

    Il y a toutefois encore du fil à retordre. Nous pensons à

    • c’est surtout aux femmes qu’on impose le choix involontaire de passer à un emploi à temps partiel à cause de facteurs externes ;
    • la conciliation travail-famille : ce sont surtout des femmes qui sont confrontées aux problèmes liés à la garde d’enfants, au ménage et à la prise en charge de la famille ;
    • le travail faisable – en tenant dûment compte de l’espace pour une approche de la charge de travail et de la qualité du travail – pour les femmes aussi ;
    • ce sont surtout des femmes qui travaillent à temps partiel et qui, par conséquent, ont moins de droits sociaux ;
    • une femme gagne toujours moins qu’un homme pour la même fonction ;
    • ce sont surtout des femmes qui ont des difficultés à reprendre leur ancienne fonction après une interruption temporaire de leur carrière ;
    • ce sont surtout des femmes qui sont touchées par le chômage et confrontées à la recherche d’emploi parfois difficile.

    Alors que sur 11 431 406 d’habitants (au 1er janvier 2019) pour la Belgique, 51 % (en chiffres absolus : 5 803 178) sont femmes !

    Assez de raisons pour que les femmes, actives ou au chômage, prennent la place qu’elles méritent au sein du Syndicat libéral !
    Bon nombre de thèmes, comme les pensions et les salaires, demandent une attention particulière et des efforts supplémentaires par et pour des femmes.

    La CGSLB WO=MEN veut inscrire avec vous ces thèmes à l’ordre du jour

    et

    s’engage sur la voie du “GO FOR 5♀ / 5♂”

    Quels sont les outils légaux dont je dispose au niveau de l’entreprise pour y parvenir ?

    Cliquez sur le lien ci-dessous pour téléchargez un document avec les différents outils dont vous disposez pour mener à bien une politique d’égalité des chances dans votre entreprise. En pratique, ces outils sont encore méconnus ou peu utilisés.
     

    Téléchargement

    Vous pouvez utiliser ce document comme un fil conducteur dans la concertation au sein de votre entreprise, via ce lien.

    Élections sociales

    La CGSLB WO=MEN tend vers plus de candidates et s’engage sur la voie du “GO FOR 5♀ / 5♂”


    Quels sont les défis ?

    L’égalité de traitement entre les femmes et les hommes est garantie par la loi.

    Cependant…

    • l’équilibre entre travail et vie privée
    • le travail précaire, à mi-temps…
    • les tâches ménagères, prendre soin des enfants et/ou des parents
    • l’écart salarial
    • une pension plus basse

    Ce sont toujours les femmes qui sont le plus confrontées à ces difficultés !

    C’est pourquoi il est essentiel que les femmes veillent à prendre part aux décisions de l’entreprises en des organes de concertation.

    Les femmes qui assument le rôle de déléguée syndicale, abordent souvent des sujets qui sont dans l’intérêt de la femme ou peuvent voir les choses d’un autre angle dans le but de faire aboutir autrement la concertation et la défense des conditions de travail.

    En savoir plus ? Découvrez notre brochure

    Rejoignez-nous !

    Pour devenir candidat, allez sur www.devenezcandidate.be

    Choisissez un secrétariat CGSLB près de chez vous :
    Ou trouver votre secrétariat en utilisant la carte