Librement

Sur cette page:

    Librement juin-juillet 2019

    • Élections sociales 2020 : droit de vote accordé aux intérimaires et possibilité d’exprimer son vote électronique depuis son poste de travail habituel sont les principales nouveautés.
    • Le calcul de l’indice a presque 100 ans : les syndicats balaient toute remise en cause du principe de l’indexation automatique des salaires et des allocations sociales.
    • Sanctions disciplinaires : un employeur peut infliger une sanction disciplinaire à un travailleur responsable de graves manquements ou d’actions répréhensibles.
    • Nouvel outil de calcul brut/net : la CGSLB a développé un nouvel outil de calcul du salaire net à partir du brut sur une base mensuelle ou annuelle qui prend donc en compte votre situation fiscale.
    • Confédération européenne des Syndicats : socle européen des droits sociaux, révision de la directive détachement, Autorité européenne du Travail… la CES a obtenu des avancées vers une Europe plus sociale.
    • Vacances des chômeurs : les chômeurs sont dispensés de l’obligation d’être disponibles sur le marché du travail pendant 4 semaines par an maximum. Ils peuvent alors séjourner à l’étranger.

    Lisez en ligne   Téléchargez le PDF

    Librement mai 2019

    • Révision de la loi sur les salaires : la loi sur la promotion de l’emploi et la sauvegarde de la compétitivité doit être réformée pour rendre aux partenaires sociaux la liberté de négocier les salaires.
    • Le chômage en baisse : le nombre total de chômeurs complets indemnisés continue à diminuer dans les statistiques de l’ONEM. L’Office de l’Emploi prévoit que cette tendance à la baisse se poursuivra.
    • Modification du contrat de travail : cas concrets qui ont été considérés ou non comme licenciement implicite suite à une modification unilatérale d’un élément essentiel du contrat de travail.
    • Manifestation des enseignants : les rémunérations de toutes les catégories des personnels doivent être revalorisées pour mieux faire face aux multiples défis de l’école.
    • La Cour des Comptes critique les flexi-jobs : les flex-jobs et autres formes atypiques d’emploi ne renforcent pas le secteur horeca et fragilisent les travailleurs.
    • Fiche fiscale : les chômeurs peuvent déduire leurs cotisations syndicales de leurs allocations de chômage, sur leur déclaration de revenus. Le montant se trouve au verso de la fiche fiscale.

    Lisez en ligne   Téléchargez le PDF

    Librement avril 2019

    • Dumping social : avec le dumping social, des emplois disparaissent chez nous et les travailleurs issus de pays à bas salaires et quasi sans protection sociale sont occupés dans des conditions indécentes.
    • Pouvoir d’achat en berne : contrairement à ce que le gouvernement sortant tente de faire croire, le pouvoir d'achat d'un travailleur moyen ne s’est pas amélioré depuis la crise financière de 2008.
    • Modification du contrat de travail : en modifiant unilatéralement et de manière substantielle un élément essentiel du contrat de travail, l’employeur rompt immédiatement ce contrat.
    • Travailleurs précaires mieux couverts : une proposition de directive européenne vise à créer des conditions d’occupation plus prévisibles pour les 3 millions de travailleurs occupant un emploi précaire.
    • CESE de la Wallonie : après l’Assemblée générale, la CGSLB a obtenu un siège au Bureau, l’instance décisionnelle du Conseil économique, social et environnemental de la Wallonie.
    • Outplacement : les travailleurs licenciés à partir de 45 ans ont droit à une procédure de reclassement professionnel. Ne pas la suivre peut mener à l’exclusion des allocations de chômage.

    Lisez en ligne   Téléchargez le PDF

    Librement mars 2019

    • Projet d’accord interprofessionnel : il aura fallu une grève générale dans le secteur privé pour amener les employeurs à relancer les négociations de l’accord interprofessionnel.
    • Écart salarial H/F : certains éléments expliquent l’écart salarial en défaveur des femmes, sans le légitimer. Nous devons continuer à agir contre les inégalités en tant que syndicat libéral.
    • Heures supplémentaires : la loi sur le travail faisable et maniable élargit les possibilités de prester des heures supplémentaires. Malheureusement, elles ne sont pas toujours comptabilisées et rémunérées par l’employeur.
    • Burn-out : Fedris a lancé un projet pilote visant à s'attaquer, à un stade précoce, au problème du burn-out chez les travailleurs du secteur financier et des activités hospitalières.
    • Le CETA est de retour : trop dangereux pour les agriculteurs, les consommateurs, les travailleurs, les pensionnés, les femmes, les jeunes, les PME et le secteur des soins de santé.
    • Frontaliers au chômage après 65 ans : les travailleurs frontaliers belges occupés aux Pays-Bas ont droit aux allocations de chômage temporaire et de chômage complet.

    Lisez en ligne   Téléchargez le PDF

    Librement février 2019

    • Actualisation de l’index : loyer d’une chambre d’étudiant, livres de cuisine et tatouage font partie des nouveaux produits et services pris en compte dans le calcul du panier de la ménagère.
    • Services 360° : vous êtes de plus en plus nombreux à faire appel à notre offre de services élargie à 360°. Témoignages de nos gestionnaires de connaissances dans le Brabant wallon.
    • Délai de préavis : cinq ans après son entrée en vigueur la loi sur l’harmonisation des statuts d’ouvrier et d’employé donne encore lieu à interprétation.
    • Mobilité bancaire : la CGSLB n’a pas signé le protocole sur la mobilité des talents dont l’objet est de réorienter les travailleurs de la banque vers d’autres secteurs, comme les soins de santé.
    • Syndicat et gilets jaunes : malgré les dérives, le mouvement des gilets jaunes est une composante importante du combat social actuel. C’est le moment pour les politiques et les patrons de faire un pas vers le peuple.
    • Force majeure médicale : trop de travailleurs malades de longue durée sont licenciés pour force majeure médicale après l’échec de leur parcours de réintégration.

    Lisez en ligne   Téléchargez le PDF

    Librement janvier 2019

    • Travail tenable : la CGSLB, la CSC et la FGTB se sont mobilisées le 14 décembre à Bruxelles devant la FEB pour dénoncer la dégradation croissante des conditions de travail.
    • Pouvoir d’achat en baisse : le pouvoir d’achat va sans doute diminuer en raison de la politique d’austérité qui va nous être imposée pour boucher le trou creusé par la réduction des cotisations patronales.
    • Nullité absolue : la loi prévoit que si le préavis émane de l’employeur, à peine de nullité, il doit être signifié soit par lettre recommandée, soit par exploit d’huissier.
    • Filière cacao propre : les syndicats belges ont signé un partenariat avec les grandes entreprises du cacao, les représentants du secteur public et les ONG pour une filière du cacao durable et décente.
    • Titres services : une étude sur le travail faisable réalisée à la demande du secteur, montre que de nombreuses aide-ménagères ressentent que leur travail, et donc, elles-mêmes, ne sont pas appréciés à leur juste valeur.
    • Chômage intempéries : les conditions climatiques hivernales occasionnent des arrêts de travail. Le travailleur ne reçoit pas de rémunération, mais il peut demander une indemnité auprès de l’ONEM.

    Lisez en ligne   Téléchargez le PDF

    Choisissez un secrétariat CGSLB près de chez vous :
    Ou trouver votre secrétariat en utilisant la carte