Conditions de travail et de rémunération

Sur cette page:

    Combien d’heures dois-je prester ?

    La durée de travail a été fixée à 36 heures 40 par semaine. L’horaire est défini au niveau de l’entreprise. Si vous travaillez davantage, vous avez droit à des jours de repos compensatoire.

    À combien s’élève mon salaire ?

    Download les barèmes

    À partir du 1e  janvier 2018, les salaires mensuels effectifs seront augmentés de 25 euros bruts par mois (au prorata pour les travailleurs à temps partiels).

    Toutefois, cette augmentation peut être affectée sous une autre forme au sein de votre entreprise. Un accord doit avoir été négocié à cet effet avant le 21 décembre 2017 sauf si, en raison d’un manque de temps, les partenaires sociaux décident de prolonger la période de négociations jusqu’au 31 mars 2018. Cette augmentation brute équivaut à 345 € par an et par travailleur à temps plein, et peut être octroyée sous forme de chèques-repas, d’une augmentation d’une assurance-groupe ou de congés payés supplémentaires.

    Des primes sont-elles octroyées dans ce secteur ?

    Ai-je droit à une prime de fin d’année?

    Vous avez droit à une prime de fin d’année si vous:

    • Avez été lié par un contrat de travail à l’entreprise dans le courant de l’année;

    • Avez au moins 6 mois d’ancienneté dans l’entreprise;

    • N’avez pas quitté l’entreprise volontairement (les départs en pension ou en prépension ne sont pas considérés comme des départs volontaires) ;

    N’avez pas été licencié pour motif grave. Si vous voulez plus de détails, nous vous invitons à prendre contact avec la CGSLB.

    Ai-je droit à des indemnités supplémentaires en cas de travail tardif ?

    Oui, en cas des prestations avant 6 h 30 et après 20h, un supplément de salaire de 25% est octroyé.

    Pour le travail du dimanche après 12h, un supplément de 50% est également octroyé.

    Ai-je droit à des éco-chèques ?

    Oui, depuis 2009, les travailleurs ont droit à des éco-chèques. Chaque travailleur, ayant presté toute la période de référence, à savoir du 1er juin au 31 mai, reçoit des éco-chèques une fois par an. Le paiement des éco-chèques est effectué durant le mois de juin. Ci-dessous se trouve la valeur des éco-chèques octroyés en fonction du régime de travail :

    • Prestations à partir de 4/5e: 250 euros ;

    • Prestations à partir de 3/5e et inférieures à 4/5e : 200 euros ;

    • Prestations à partir de mi-temps et inférieures à 3/5e : 150 euros ;

    • Prestations à partir de 2/5e et inférieures à mi-temps : 120 euros ;

    • Inférieures à 2/5e : 90 euros.

    Attention! Les travailleurs liés par un contrat d’étudiant ne reçoivent pas d’éco-chèques. Si vous n’avez pas travaillé complètement durant la période de référence du 1er juin au 31 mai, le montant sera proratisé selon vos prestations.

    Attention! Suite aux négociations d’entreprise en 2009, il est possible que cette mesure liée au pouvoir d’achat soit affectée sous une autre forme.

    Dans les entreprises avec une délégation syndicale une alternative propre à l’entreprise peut être négociée.

    Ai-je droit à une prime syndicale ?

    Oui. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Au moment du paiement de la prime, vous devez être en ordre de cotisation et être employé dans la CP 321. Par ailleurs, au 31 mars, vous devez être affilié depuis au moins 3 mois à la CGSLB.

    Que devez-vous faire pour recevoir la prime syndicale ? Vous allez recevoir une attestation de votre employeur que vous devez transmettre dûment complétée à votre secrétariat CGSLB.

    Que doit figurer sur l’attestation ?

    • Le cachet du secrétariat de la CGSLB ;

    • Votre numéro d’affiliation à la CGSLB ;

    • La date d’affiliation + le transfert éventuel depuis un autre syndicat ;

    • Le numéro d’affiliation ;

    • La signature de l’affilié.

    À combien s’élève la prime syndicale ?

    • Si vous payez votre affiliation au taux plein: 110 euros.

    • Si vous bénéficiez d’un taux réduit: 60 euros.

    Attention !

    Depuis 2016, les primes sont respectivement portées à 125€ et 70 €, et depuis 2017, à 135€ en 75€.

    Quand le paiement de la prime est-il effectué ?

    À partir de juin.

    Ai-je droit à des chèques-repas ?

    Cela dépend des entreprises. L’octroi des chèques-repas n’est pas prévu automatiquement. Néanmoins, ces dernières années, les entreprises ont eu la possibilité de convertir les montants obtenus lors des accords sectoriels en chèques-repas. En d’autres termes, il faut donc que vous les demandiez.

    Ai-je droit à d’autres primes ?

    Une prime unique de 250 € est prévue pour l’année 2017, à condition d’avoir été en service toute l’année. Pour les travailleurs à temps partiel, la prime est proratisée.

    Comment sont remboursés mes frais de déplacement ?

    Dans la CP 321, les coûts liés aux déplacements effectués en train et en vélo (0,22 euro/km) sont à charge de l’employeur. Grâce à l’accord sectoriel 2017-2018, les indemnités bicyclettes sont portées à 0,23 € par km parcouru entre le lieu de travail et le domicile. Pour les déplacements avec les autres transports publics, il existe une intervention équivalente. Les travailleurs qui se déplacent avec la voiture, une indemnité est également prévue, égale à 75% du prix de l’abonnement de train en 2e classe.

    Ai-je droit à une réduction de travail ou à des congés supplémentaires ?

    Chaque année, un jour de congé culturel est octroyé aux travailleurs.

    Ai-je droit au crédit-temps ?

    Bien que le gouvernement ait réduit les régimes de crédit-temps et supprimé le crédit-temps sans motif, nous sommes quand même parvenus à obtenir un petit plus dans le secteur !

    Le crédit-temps avec motif sera élargi, jusqu’à 51 mois dans le cas de motif “soin”.

    Les travailleurs de catégorie 1 à 4 y compris ont droit à une réduction de travail d’1/5e dans le régime des emplois de fin de carrière à partir de 50 ans et dès 28 ans de carrière.

    Les travailleurs âgés de 55 ans dans une longue carrière, dans un métier lourd ou une entreprise en difficulté ou en restructuration, peuvent réduire leurs prestations d’1/5e ou à mi-temps.

    Ai-je droit au RCC (ancienne prépension)?

    En matière de RCC aussi, les possibilités ont été réduites. Toutefois, les formes de RCC ci-dessous ont tout de même été négociées dans le secteur.

    • 33 ans de carrière dans un métier lourd

    • 35 ans de carrière dans un métier lourd

    • 40 ans de carrière

    N’oubliez pas qu’on ne peut pas exiger un RCC: pour en bénéficier, il faut avoir été licencié. Après quoi, et pour autant que vous répondiez aux critères, vous profiterez automatiquement de ce régime !

    Dois-je ensuite retourner au travail ?

    C’est une possibilité, ou vous serez appelé… Mais les travailleurs qui, après le licenciement, ne se sentent plus capables de travailler, doivent rester disponibles uniquement sur le marché du travail jusqu’à l’âge de 60 ans en 2017, ou 61 en 2018.

    Choisissez un secrétariat CGSLB près de chez vous :
    Ou trouver votre secrétariat en utilisant la carte