Charte gender

Sur cette page:

    Le 23 septembre 2004, les trois syndicats belges ont signé la charte « Gender mainstreaming » pour l’égalité entre les hommes et les femmes.

    Ils se sont engagés d’une part à prêter plus d’attention à la problématique hommes- femmes dans leur fonctionnement quotidien et d’autre part à remédier à la sous-représentation des femmes dans leurs propres rangs.

    Le monde académique et sociopolitique considère la signature de la charte comme une étape importante dans le processus d’émancipation des travailleuses en Belgique.

    La charte a vu le jour à l’occasion d’une étude de l’IISA (interuniversitair instituut voor de studie van de arbeid,institut interuniversitaire pour l’étude du travail) en collaboration avec les trois syndicats.
    L’étude a démontré une fois de plus que les femmes se heurtent souvent à des obstacles sur le marché du travail: rémunération plus basse, moins de possibilités de promotion, travail à temps partiel involontaire, moins de possibilités dans les secteurs ‘forts’, etc.

    Pour introduire le gender mainstreaming sur tout le marché du travail, il est important que les syndicats mêmes prennent toujours en considération l’égalité entre les hommes et les femmes, en ce qui concerne leur propre structure, mais aussi en ce qui concerne leur politique.

    Il est important que la problématique du genre se trouve à l’ordre du jour de la concertation sociale, à tous les niveaux, donc tant au niveau de l’entreprise qu’au niveau de la concertation interprofessionnelle. Il est tout aussi important que les femmes participent au dialogue social et puissent se faire entendre au sein des syndicats.

    C’est pourquoi l’engagement incorporé dans la charte est si important.

    Ce travail ne rapportera pas de résultats immédiatement, il faut y travailler chaque jour.
     

    Téléchargez la charte

    La charte

    Choisissez un secrétariat CGSLB près de chez vous :
    Ou trouver votre secrétariat en utilisant la carte