À quoi servent les élections sociales ?

Pour être en mesure de remplir un rôle clé dans les entreprises, un syndicat a besoin d’élus : des personnes élues à la délégation syndicale et aux organes de concertation, tels que le CE ou le CPPT. C’est à cette condition que les syndicats peuvent exercer leur poids sur les conditions de travail et le bien-être de tous les travailleurs, qu’ils soient ouvriers, employés, cadres ou jeunes.

En posant votre candidature pour les élections sociales, vous avez tout à y gagner : en rassemblant le plus de candidats possible, vous nous donnez les moyens de faire entendre votre voix et celle de la CGSLB dans les organes de concertation. Et vous, en tant que candidat, vous avez la chance d’aider vos collègues et de veiller à leur bien-être sur le lieu de travail.

Votre entreprise est-elle concernée ?

Actuellement un CPPT doit être mis en place lorsque 50 travailleurs en moyenne sont occupés dans l'entreprise. Pour le CE le seuil est de 100 travailleurs en moyenne.

Trois syndicats

Des élections sans véritable choix n'auraient aucun sens. Les trois grandes organisations syndicales CGSLB, CSC et FGTB peuvent présenter des listes dans les entreprises concernées. Et ce pour toutes les catégories de travailleurs :

  • ouvriers
  • employés
  • cadres
  • jeunes

Cette saine concurrence pousse les délégués à exercer convenablement leur mandat. Elle permet à chacun de choisir sa conception de l'action syndicale au sein de l'entreprise.

Choisir le Syndicat libéral

À la CGSLB, nous misons sur le dynamisme et le sens de l'initiative de nos candidats et de nos délégués pour défendre les intérêts des travailleurs dans leur entreprise. Nous leur laissons une large autonomie dans le cadre du respect de nos idéaux.

Lors des élections sociales, plus de 88 % des votes se portent directement sur le nom des candidats ! C'est dire si la personnalité de chaque candidat est primordiale.

Alors, pourquoi pas vous ?