CP 315.03 : conditions de travail et de rémunération

Sur cette page:

    Conditions de travail et de salaire

    Vous trouverez ci-dessous les principales conditions sectorielles de salaire et de travail pour les travailleurs de la Commission Paritaire 315.03, gestion des aéroports.

    La commission paritaire pour la gestion des aéroports est active depuis peu. Les conditions de travail et de rémunération dépendent de l’aéroport du travailleur : Bruxelles, Ostende, Anvers, Charleroi-Bruxelles-Sud ou Liège. À l’heure actuelle, ces conditions ne sont pas fixées au niveau sectoriel. Si vous souhaitez de plus amples informations à ce sujet, veuillez prendre contact avec votre délégué ou votre secrétaire permanent.

    Les travailleurs contractuels des aéroports régionaux flamands ont le droit de demander à leur employeur pour bénéficier des mêmes avantages que leurs collègues statutaires.

     

    Rémunération

    Il n'y a pas de barème minimum sectoriel.

     

    Prime syndicale

    Si vous êtes affilié à la CGSLB, vous avez droit à une prime syndicale dont le montant varie en fonction de l’aéroport où vous travaillez. En voici un aperçu :

    Brussels Airport :

    À l’aéroport de Brussels Airport, vous bénéficiez d’une prime de:

    • 90 euros, si vous avez payé au moins 154,56 euross de cotisation;
    • 67,50 euros, si vous avez payé au moins 115,92 euros de cotisation;
    • 45 euros, si vous avez payé au moins 77,28 euros de cotisation;
    • 22,50 euros si vous avez payé au moins 38,64 euros de cotisation. 

    Brussels South Charleroi Airport

    Vous recevez le montant maximal de 135 euros, si vous avez été affilié pendant une année complète à la CGSLB. Le montant est définit en fonction de votre taux d’occupation et du nombre de mois durant lesquels vous avez été engagé lors de l’année de référence. Ce montant peut donc être inférieur à 135 euros.

    Aéroport d’Ostende  

    La prime syndicale pour les travailleurs statuaires engagés s’élève à 90 euros. Pour les travailleurs contractuels, le montant maximal est de 90 euros, octroyé moyennant le respect des conditions ci-dessous :

    • 90 euros, si vous avez payé au moins 154,56 euross de cotisation;
    • 67,50 euros, si vous avez payé au moins 115,92 euros de cotisation;
    • 45 euros, si vous avez payé au moins 77,28 euros de cotisation;
    • 22,50 euros si vous avez payé au moins 38,64 euros de cotisation. 

    Aéroport d’Anvers  

    La prime syndicale pour les travailleurs statuaires engagés s’élève à 90 euros. Pour les travailleurs contractuels, le montant maximal est de 90 euros, octroyé moyennant le respect des conditions ci-dessous :

    • 90 euros, si vous avez payé au moins 154,56 euross de cotisation;
    • 67,50 euros, si vous avez payé au moins 115,92 euros de cotisation;
    • 45 euros, si vous avez payé au moins 77,28 euros de cotisation;
    • 22,50 euros si vous avez payé au moins 38,64 euros de cotisation. 

     

    Crédit-temps

    Depuis le 1er  janvier 2015, le système de crédit-temps a été revu en profondeur. Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, nous vous conseillons de consulter nos publications d’informations générales consacrées à ce thème.

    Sur le site, nous ne pouvons pas toujours fournir de réponse « sur-mesure » à votre question. En effet, c’est votre situation personnelle qui déterminera en partie les délais de préavis. Si vous avez des questions particulières, n’hésitez pas à contacter l’un de nos bureaux CGSLB ou l’un de nos collaborateurs.

     

    Délais de préavis

    Depuis le 1er janvier 2014, les délais de préavis pour les ouvriers et les employés ont été harmonisés. Par conséquent, le calcul des délais de préavis est devenu complexe. Si vous avez des questions concernant votre situation personnelle, veuillez prendre contact avec votre délégué ou votre secrétariat CGSLB : ils disposent des outils nécessaires pour vous aider.

    ATTENTION ! Vous avez droit à des indemnités de chômage lorsque vous n’êtes pas responsable de  votre licenciement uniquement. Ne vous laissez jamais influencer par votre employeur pour mettre fin à votre contrat de votre propre chef ou d’un commun accord si ce n’est effectivement pas le cas. Vous risquez de perdre votre droit aux indemnités de chômage. Si vous êtes licencié ou que vous souhaitez démissionner, prenez d’abord contact avec votre coordinateur d’entreprise CGSLB, avec votre délégué syndical ou avec votre secrétariat CGSLB local.

     

    Fin de carrière - RCC:

    Ces dernières années, le système de chômage avec complément d’entreprise, anciennement prépension, a été revu en profondeur.

    Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre site internet.

    Sur le site, nous ne pouvons pas toujours fournir de réponse « sur-mesure » à votre question. En effet, c’est votre situation personnelle qui déterminera dans quelle mesure vous pouvez bénéficier du RCC. Si vous avez des questions particulières, n’hésitez pas à contacter l’un de nos bureaux CGSLB ou l’un de nos collaborateurs.

     

     

     

     

    Choisissez un secrétariat CGSLB près de chez vous :
    Ou trouver votre secrétariat en utilisant la carte