Partenaire MSI : Afrique du sud

Sur cette page:

    COSATU

    Depuis 2012, COSATU est un nouveau partenaire de la CGSLB/MSI pour le prochain programme pluriannuel 2012-2014. COSATU a un effectif d'environ 2  millions membres et 21 syndicats affiliés (y compris notre partenaire sud-africain actuel  et ce depuis 2008 SACCAWU). COSATU existe officiellement dans sa forme actuelle depuis 1985, mais elle a ses racines dans les premiers syndicats que les peuples noirs ont organisés en 1917 en Afrique du Sud.

    www.cosatu.org.za


    But du partenariat

    Comme fédération syndicale la plus grande en Afrique du Sud, et second sur le continent africain, COSATU représente un pouvoir très important en tant que partenaire social. Aussi bien les réunions internationales et bilatérales montrent que l’on attend beaucoup de COSATU au sein du mouvement international syndical. Au vu des besoins du partenaire, et la tendance internationale à une plus grande promotion de la coopération Sud-Sud, la CGSLB/MSI a décidé de faire quelques pas pour pouvoir travailler sur un programme pilote avec le COSATU.

    L'objectif spécifique du programme pour COSATU en Afrique du Sud,  s’intitule: "La capacité interne de COSATU est renforcée pour que la coopération Sud-Sud au sein du mouvement syndical africain soit plus cohérente." Si COSATU souhaite faire la différence en matière de coopération sud-sud cohérente dans la région alors elle doit d’abord renforcer sa propre capacité interne pour pouvoir assumer son rôle ensuite.

    Afin d'atteindre l'objectif nous travaillons sur trois résultats intermédiaires:

    1. COSATU dispose d'un document-cadre international de la politique de promouvoir une coopération sud-sud cohérente
    2. La relation internationale des représentants syndicaux et de délégués font usage des lignes directrices concernant les relations internationales
    3. Échange et le transfert de connaissances communes sont élaborés afin de mieux comprendre la coopération sud-sud

    Si les syndicats de l'Afrique australe peuvent relever le défi par rapport aux trois tâches centrales ci-dessus et ainsi améliorer les conditions de travail et les conditions de travail de leurs membres, ils peuvent alors contribuer à la réduction de la pauvreté dans toute la région.


    Activités concrètes pour le programme de trois ans disposent entre autres :

    • La mise en place d'une politique officielle sur les lignes directrices et les processus internes pour des relations industrielles/programmes/campagnes de COSATU au niveau international et inter-régional, comme première priorité.
    • A côté du document politique, le comité de direction disposera d’un état des lieux de la coopération interrégionale de l'ensemble des 21 affiliés de COSATU. Le résultat de cet état des lieux sera communiqué à la CSI-Afrique et au réseau de TUDCN dans à toute fin d’une meilleure approche coordonnée des actions de solidarité. Ce lien à la CSI-Afrique permet également un effet multiplicateur dans le programme.
    • En collaboration avec le département de l’éducation de COSATU, un matériel de formation sera développé :
      • un manuel destiné aux délégués des 21 affiliés de COSATU pour les aider dans leur travail d’actions syndicales internationales et interrégionales de solidarité
      • un guide pour les employés des relations internationales des 21 affiliés de COSATU pour les aider à aligner leurs propres politiques sur celles de la Fédération
    • Une première session de formation est prévue pour tester les manuels avec les membres du Comité des relations internationales.
    • Le développement d’une campagne de promotion de la coopération sud-sud pour le mouvement syndical en Afrique australe. Cette campagne sera spécifiquement axée sur la participation des femmes et des jeunes. L'objectif de la campagne vise non seulement le grand public, mais aussi les syndicalistes, conscients des enjeux syndicaux en Afrique australe.
    • L’Etude sur des modèles existants d’exemples de bonnes pratiques afin de créer, mettre en œuvre et suivre une politique cohérente de sud-sud étant donné l’impossibilité pour COSATU de se baser sur un modèle existant.
    • Une aide de COSATU pour mesurer, accompagner et évaluer  ce processus.
    • Une transmission des connaissances acquises à la CSI-Afrique et au réseau du TUDCN.

    SACCAWU (South African Commercial, Catering and Allied Workers)

    Au niveau national, SACCAWU a un nombre d’adhésions d'environ 150 000 membres et est affilié à la fédération syndicale sud-africaine COSATU.

    www.saccawu.org.za

    But du partenariat

    Dans les 3 années à venir, CGSLB-MSI poursuivent leur partenariat avec le syndicat sud-africain SACCAWU. Nous concentrons la coopération sur la négociation collective avec pour but que 150.000 employés dont de 45% de femmes peuvent profiter de conditions de travail standardisées et des avantages sociaux dans le secteur commerce de gros et de détail sud-africain.

    Si les travailleurs dans le secteur du commerce de gros et de détail, peuvent obtenir une convention collective de travail uniformisée (CCT) à la fin de 2014, cela pourra contribuer à une répartition plus équitable des revenus, une lutte directe contre la pauvreté et l'élimination de l'inégalité et l'injustice dans le secteur. Une bonne négociation des ces CCT offre une perspective concrète de travail décent pour les travailleurs du secteur concerné.

    Afin d'atteindre cet objectif, nous travaillons sur quatre résultats intermédiaires:

    1. La structure de négociation interne de SACCAWU est adaptée afin qu'il puisse faciliter les négociations centralisées.
    2. Un forum de négociation centralisé consolide les employés actuels de grandes entreprises opérant au niveau national dans un accord sectoriel.
    3. SACCAWU renforce sa représentativité nationale dans le commerce en gros et détail grâce à une croissance de l'effectif avec 2,5 % par an, de laquelle 45 % de femmes
    4. Exchange commun et transfert des connaissances ont été développés afin de mieux comprendre des négociations collectives centralisées.

    Activités concrètes pour le programme de trois ans disposent entre autres :

    • L’élaboration d'un nouvel organigramme pour proposer une structure de négociations à l’ensemble des structures internes de SACCAWU et aux parties externes de la négociation
    • La réorganisation de l'équipe de négociation actuelle
    • La formation des négociateurs syndicaux avec une attention sur le renforcement des capacités des femmes négociatrices
    • Une Étude des modèles de meilleures pratiques de négociation centralisée pour la mise en œuvre d’une structure et d’une méthodologie adéquate
    • Le développement d’un modèle d’ «accord sectoriel"  remplaçant les accords actuels de relations d’entreprises.
    • L’élaboration d’un agenda de priorités communes, établi  sur minimum de 10 points de l’agenda 2007 de SACCAWU ‘Centralized Bargaining Conference’.
    • L’inscription de 3 points de l’agenda ci-dessous dans un accord sectoriel,  avec une attention spécifique sur la question de genre.
    • Des revendications auprès du gouvernement pour adapter la législation actuelle afin de mieux refléter les réalités du commerce de gros et de détail.
    • L’organisation d’actions de formation pour assurer une transmission de connaissances en matière de croissance des effectifs sur base du modèle Western Cape.
    • L’introduction d’un une gestion de base de données des membres faisant le lien entre le niveau national et le niveau régional.
    • L’étude de mise en œuvre de modèles existants de bonnes pratiques afin de créer, mettre en œuvre et suivre un système de négociation centralisé étant donné l’impossibilité pour SACCAWU de se baser sur un modèle existant
    • Une aide de SACCAWU pour mesurer, accompagner et évaluer  ce processus.

    Programme 2015-2016

    En Afrique du Sud, nous continuons à travailler avec COSATU et SACCAWU, nos organisations partenaires pour la période 2015-2016.

    L’objectif principal du programme en cours de COSATU consiste à, pour les années 2015-2016, consolider et pérenniser l’expérience telle que acquise dans les précédents programmes en axant l’attention sur  deux points. Le premier, comment COSATU va maintenir l’intervention telle que développée et élaborée dans la période 2012-2014 actuelle et à jour, avec les connaissances acquises dont leur service international dispose aujourd’hui. Le second point consiste à élaborer des actions de coopération sud-sud avec l’un des composants de l’asbl MSI  en Afrique pour promouvoir le partage des connaissances relatives à l’organisation des travailleurs de l’économie informelle.

    Quant au programme actuellement en cours avec SACCAWU, le but principal est de mettre la période  2015-2016 à profit afin d’impliquer un maximum d’entreprises nationales ou de grandes entreprises dans la concertation sociale et de fixer les étapes nécessaires pour offrir à SACCAWU les fondements dans les phases futures pour que leur organisation puisse se préparer sur deux points. Premièrement, créer un conseil de négociations légal et régulé avec un pouvoir juridique, et, deuxièmement, impliquer les moyennes entreprises dans le processus de négociations centralisé. Pour le programme 2015-2016, nous voulons atteindre 100.000 travailleurs éloignés afin d’aboutir à des conditions de travail plus justes.

    Le programme SACCAWU dédicace une attention toute particulière aux travailleurs fragilisés, entre autres les femmes et les travailleurs à temps partiel. SACCAWU va également s’investir davantage afin de toucher 50% des travailleurs féminins au lieu des 45%.

    En outre, nous voulons investir la période 2015-2016 afin de rapprocher les deux programmes en vue de créer plus de complémentarité dans le programme sud-africain.

    Choisissez un secrétariat CGSLB près de chez vous :
    Ou trouver votre secrétariat en utilisant la carte